29.10.2022
Namur Concert Hall → 19h00

Respighi, Mozart et Camille Saint-Saëns

Lieu: Namur Concert Hall

Horaire: 19h00 — 21h00

Belgian National Orchestra

Roberto González-Monjas, conductor

Paul Lewis, piano

Attention ! Changement de soliste et de programme par rapport à ce que nous vous annoncions à la présentation de notre saison 22-23.

« Respighi n’est pas un élève, mais un maître ! » Tel fut le verdict du jury du Liceo Musicale di Bologna lors de l’examen final que le jeune Ottorino présenta au début du 20e siècle. Il est vrai que pour cette oeuvre, il avait bien exploité  quelques cours de composition dispensés par Nikolai Rimski-Korsakov, qu’il avait rencontré à Saint-Pétersbourg.

Le Concerto pour piano n° 25 en do majeur, K. 503, a été achevé par Wolfgang Amadeus Mozart le 4 décembre 1786, en même que la Symphonie de Prague, K.504. Deux autres concertos (K.537 et K.595) suivront, cette œuvre est le dernier des douze grands concertos pour piano écrits à Vienne entre 1784 et 1786. Le concerto est l’un des plus longs de Mozart. Il comprend trois mouvements : Allegro maestoso, Andante en fa majeur et Allegretto

Camille Saint-Saëns était considéré en Angleterre comme le plus grand compositeur français vivant. C’est à la demande de la Royal Philharmonic Society qu’il composa sa Symphonie n°3. Le public namurois appréciera de découvrir ce qui fait la particularité de cette composition : l’utilisation ingénieuse des claviers. En effet, outre le piano joué à deux et à quatre mains, la partie orgue est fortement mise en avant. Le motif musical est bâti sur la séquence grégorienne du Dies irae de la Liturgie des morts. Franz Liszt venait de disparaître. Camille tint à dédier sa Symphonie n°3 à son vieil ami…  


Roberto González-Monjas, Chef d’orchestre
Paul Lewis, piano

Programme

Ottorino Respighi, Preludio, corale e fuga
Wolfgang Amadeus Mozart, Concerto pour piano n° 25 en do majeur, K. 503
Camille Saint-Saëns, Symphonie no 3 en ut mineur op. 78, dite « Symphonie avec orgue »

Paul Lewis

Paul Lewis est l’un des plus grands interprètes du répertoire pianistique d’Europe centrale, ses interprétations et enregistrements de Beethoven et Schubert ont reçu des éloges unanimes. Sa sincérité et la profondeur de son approche musicale lui ont valu des admirateurs dans le monde entier.

Il joue régulièrement dans les orchestres de renommée internationale, notamment les orchestres symphoniques de Chicago, de Londres, de la Radio bavaroise, de la NHK, La Philharmonia, les orchestres philharmoniques de New York, de Los Angeles, de Berlin  ainsi que les orchestres du Royal Concertgebouw et le Gewandhaus de Leipzig. Sa relation étroite avec l’Orchestre symphonique de Boston l’a conduit à être choisi comme artiste Koussevitzky 2020 à Tanglewood.

Avec une affinité personnelle pour Beethoven et une recherche incessante de compréhension de ses œuvres, Lewis a joué un rôle central dans les célébrations du 250e anniversaire du compositeur dans le monde entier. Il a participé au documentaire en trois parties de la BBC « Being Beethoven » et interprétera un cycle de concertos à Tanglewood courant de l’été 2022. Il a joué le cycle dans le monde entier, notamment avec l’Orquestra Simfonica Camera Musicae, les orchestres symphoniques de Melbourne et de l’État de São Paulo ainsi que l’orchestre philharmonique royal flamand, et a été le premier pianiste à jouer le cycle complet en une seule saison aux BBC Proms en 2010.

Au-delà de nombreux enregistrements primés de Beethoven, sa discographie avec Harmonia Mundi démontre également sa profondeur d’approche caractéristique dans le répertoire romantique tels que Schumann, Moussorgski, Brahms et Liszt.

En musique de chambre, il est un habitué du Wigmore Hall, y ayant joué plus de cent fois, et a été l’un des artistes sélectionnés pour jouer à « hall’s Lunchtime Series » au début de la crise du coronavirus. Il travaille en étroite collaboration avec le ténor Mark Padmore dans des récitals de lied à travers le monde – ils ont enregistré trois cycles de lieder de Schubert.

Lewis est co-directeur artistique de Midsummer Music, un festival annuel de musique de chambre qui se tient dans le Buckinghamshire, au Royaume-Uni. Il est un ardent défenseur de l’éducation musicale et le festival offre des billets gratuits aux écoles de la région. Il donne également des masterclasses à travers le monde. Il a lui-même étudié avec Joan Havill à la Guildhall School of Music and Drama de Londres avant de poursuivre ses études en privé avec Alfred Brendel.

Prix : Instrumentiste de l’année de la Royal Philharmonic Society; deux prix Edison; trois prix Gramophone; Diapason d’Or de l’Année; South Bank Show Classical Music Award; des diplômes honorifiques des universités de Liverpool, Edge Hill et Southampton; nommé Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique (CBE) sur la liste d’honneurs à l’occasion de l’anniversaire de la Reine en 2016

Lieux de récital : Royal Festival Hall, Alice Tully, Carnegie Hall, Musikverein, Konzerthaus, Théâtre des Champs-Élysées, Concertgebouw, Philharmonie de Berlin et Konzerthaus de Berlin…

Festivals: Tanglewood, Ravinia, Schubertiade, Édimbourg, Salzbourg, Lucerne…